Quelles sont les règles à suivre pour réussir l’aménagement d’une cuisine ?

Souvent, les préoccupations au sein d’une cuisine relèvent d’élément à connotation esthétique qui souligne notamment l’incorporation d’un style à part entière dans la pièce. En d’autres termes, on veut absolument plaire visuellement parlant. L’apparence et la déco jouent un rôle essentiel dans cette démarche. Cette fois-ci, on sort des sentiers battus et on voit les choses d’un côté plus pragmatique. L’aménagement d’une cuisine met en exergue un ensemble de principes visant à optimiser le plan de travail, la hauteur des placards ou bien encore l’agencement du mobilier. En ce sens, c’est un point de vue nettement plus pratique et fonctionnel qu’on cherche à instaurer.

Respecter les règles de base

Au-delà de la hauteur de plan de travail et des autres principes en matière d’aménagement, il existe encore quelques stipulations qui garantissent la bonne coordination des tâches réalisées aux fourneaux. Pour y voir clair dans ce casse-tête, on peut tout simplement subdiviser la cuisine en quatre zones selon les fonctions réalisées. Tout d’abord, il y a bien entendu la zone de lavage comprenant en son sein la lave-vaisselle et l’évier. Ensuite, vous avez la zone de cuisson qui se compose naturellement du four, du micro-onde, de la cuisinière et des plaques. En troisième position, on a la zone de stockage qui abrite les accessoires de rangement, les armoires et le réfrigérateur. Et finalement, il y a enfin la zone de préparation qui comme son l’indique désigne le plan de travail. Dans la mesure où financièrement vous avez la capacité d’investir, privilégiez des meubles de rangement non-volumineux, mais qui exploitent au mieux l’espace. En passant par les meubles bas coulissants et les accessoires ménagers divers, il ne faut pas dénigrer leurs fonctionnalités.

Aménager selon un triangle d’activité

Détrompez-vous, une petite cuisine agencée en U a un potentiel insoupçonné. La configuration spatiale utilisée permet de maximiser l’espace modeste de la pièce. Dans un agencement cadré et étudié au centimètre près, on essaye de dessiner une forme géométrique modélisée selon un « triangle d’activité », c’est-à-dire en plaçant les plaques de cuisson, l’évier et le réfrigérateur à des distances. Si vous ne le saviez pas encore, ce sont ces trois éléments qui constituent les piliers de la cuisine. La plupart des activités qu’on y pratique s’orientent inéluctablement vers ces fondements. À partir du moment où ce principe de base est appliqué, on peut envisager des déplacements plus fluides au sein de cette pièce. Cette première règle est la base de l’organisation. L’avantage de cette technique réside dans sa facilité d’application et la simplicité d’intégration. On optimise l’espace en respectant une certaine parité dans les distances. Il n’y a pas de solution miracle et tout repose sur un précepte d’équilibre et d’harmonisation des trois points. Simple et efficace, c’est ce qu’on apprécie particulièrement.

Évaluer la hauteur de plan de travail

Au sein d’une cuisine, le confort est vraisemblablement essentiel. Lorsqu’on commence à se mettre aux fourneaux et qu’on concocte des petits plats pour tout le monde, une liberté de mouvement et une organisation infaillible constituent les principales priorités. Le problème qui se manifeste souvent est lié à la taille. Ce n’est pas forcément une même personne qui cuisine dans un foyer. Dès fois, on le fait à tour de rôle et la hauteur du plan de travail devient alors problématique. En plus de tout cela, il faut également penser à l’autonomie des enfants. Ce qui serait idéal, c’est de mettre à niveau les meubles et surtout le plan de cuisson. À cet effet, on préconise notamment une hauteur au sol de l’ordre de 72 à 112 cm. Ainsi, on évite aux utilisateurs un désagrément inutiles et une posture plus sereine. Quant à l’évier, la référence préconisée est de 92 à 112 cm de hauteur. D’un côté, les adultes bénéficient d’une meilleure aisance. Et de l’autre côté, les enfants sont protégés et préservés.

Installer des meubles de rangement ingénieux et adapter l’éclairage

Afin de parfaire l’aménagement d’une cuisine, il ne faut pas lésiner sur les astuces en matière de rangement. Lorsqu’on parle d’agencement, on veut inévitablement mettre en lumière une organisation bien ordonnée et surtout fonctionnelle. Par exemple, on emploiera un tiroir d’angle afin d’exploiter tous les recoins de la cuisine. Le but est de pouvoir optimiser au mieux l’espace dédié. Néanmoins, l’éclairage ne doit pas être négligé. Même si d’un aspect pratique, on imagine mal comment la lumière serait utile, il faut malgré tout avouer l’éclairage apporte certains bienfaits incontestés. Un bon apport en lumière naturelle permet de renforcer l’impression d’espace. Sinon, à partir de l’îlot, il est possible de suspendre des luminaires design qui éclairera la partie centrale. A l’aide de spots entreposés sous les mobiliers de grande hauteur, les fourneaux sont illuminés. Grâce à ce double éclairage, la pièce est délimitée sans aucune cloison. Pour uniformiser l’ensemble, on n’hésite pas à ouvrir les fenêtres en laisser les rayons du jour faire son œuvre.

Installation de volets roulants : les avantages

Le volet roulant est un équipement apprécié pour son design, mais également son confort d’utilisation et sa sécurité. De plus, l'installation de ce dispositif...

Les dernières tendances de salle de bain

Fini l’époque où la salle de bain était limitée à une petite pièce morne et sans vie, aujourd’hui elle est aménagée et décorée au...

Conseils pour l’installation de votre climatiseur

Indispensable dans vos locaux, la climatisation vous offre un confort thermique non négligeable. Découvrez donc dans le présent article les bonnes raisons d’opter pour...

Dépannage et entretien d’une chaudière : l’essentiel à savoir

Pour maintenir en état une chaudière, il est indispensable de savoir la dépanner mais aussi de l’entretenir correctement. Pour cela, il est indispensable de...

Travaux de rénovation : tour d’horizon sur le permis de construire

En cas de réhabilitation ou de rénovation d’un bâtiment, tous les travaux qui créent une surface de plancher de plus de 20 m² nécessitent...