Tout savoir sur l’assurance dégâts des eaux

Tout comme dans les autres accidents ou incidents, les dégâts peuvent être objets d’une assurance. Il existe cependant certaines spécificités à savoir avant de conclure un contrat. Vous devez avant tout tenir compte de la fiabilité de votre assureur. Il en existe beaucoup. La meilleure méthode, c’est de jouer la concurrence. Faites la comparaison entre plusieurs agences d’assurance. Vous allez sûrement opter pour celle qui propose les meilleures prestations. Vous devez également connaître tous vos droits avant de signer un contrat.

Qu’est-ce que l’assurance dégâts des eaux ?

L’assurance dégâts des eaux est déjà claire, comme son nom l’indique. Elle assure en fait des sinistres causés par plusieurs incidents. Il se peut que le robinet soit mal fermé, une canalisation perforée, la toiture trouée, une baignoire débordée, etc. Toutes ces circonstances accidentelles sont les plus courantes dans les foyers. Elles se présentent également comme une situation délicate tant pour les assureurs que pour les assurés. En outre, l’assurance dégâts des eaux fait partie de différents contrats de risques d’habitation. Ainsi, elle est obligatoire pour tous les occupants, même pour les locataires. C’est en effet une procédure légale régissant le secteur immobilier, et ce, à titre de responsabilité civile locative.

Ensuite, quand l’incident arrive, dans votre maison, vous ne savez plus où aller. Des questions se posent. Où déclarer les dégâts ? Qui assure le dédommagement ? Quels sont les dégâts pris en charge par l’assureur ? Pour vous aider à trouver les meilleures réponses, vous devez disposer de toutes les informations nécessaires sur le mécanisme et le fonctionnement de l’assurance dégâts des eaux.

Quels sont les dégâts des eaux couverts par l’assurance ?

Les dégâts des eaux couverts par l’assurance sont limités. Ils concernent les incidents qui viennent de fuites, de ruptures ou de la cassure de vos conduites d’eau. Dans ces différentes situations, il y a encore une précision. Le contrat d’assurance insiste sur le fait que seules les canalisations d’eau non enterrées sont touchées par cette couverture. Ensuite, les sinistres causés par les débordements d’appareils à effet d’eau sont assurés : lave-linge, lave-vaisselle, cumulus, baignoire, etc. Il en est de même pour l’engorgement des gouttières et des chéneaux. De plus, les infiltrations d’eau au travers de vos toitures sont indemnisables. Ce sont des cas majeurs que les assureurs doivent couvrir.

Il existe d’autres cas que les agences de garanties de sinistres doivent prendre en main. Les infiltrations sur les terrasses, les balcons, les ciels vitrés et les verrières en font partie. Elles sont indemnisables avec les infiltrations entre les carrelages et les joints d’étanchéité. Enfin, tous les dégâts d’eau touchant les façades, les murs, les toitures, les parquets, les meubles, les appareils électroménagers et les embellissements sont pris en charge. Si vous avez effectué des recherches pour trouver ces fuites, l’argent ainsi dépensé est remboursable.

Ce qu’il faut faire en cas de dégâts d’eau

En cas de sinistre, il existe certaines démarches à faire pour que vos dégâts soient couverts par l’assurance. Il est d’abord logique de couper l’arrivée d’eau dans votre maison si la fuite vient de chez vous. Si elle vient de l’extérieur, alertez vos entourages pour couper la source d’eau. En outre, si l’inondation est importante et vous n’arrivez plus à la gérer seul, faites appel aux sapeurs-pompiers. Il est également important de prendre les mesures adéquates permettant de sauvegarder vos biens. Mettez-les loin d’endroits atteints de l’eau. Enfin, vous devez vous débrouiller pour endiguer le risque d’aggravation des dégâts. Tous ces efforts étant effectués, l’expertise qui va suivre constatera votre sens de responsabilité civile qui donne plus de valeur à votre requête d’être totalement indemnisé.

Pour garantir la couverture de vos dégâts, vous devez disposer de preuves tangibles de l’étendue et de la gravité des dégâts. Cela peut s’effectuer de différentes manières : conserver tous vos meubles et appareils endommagés, prendre des photos, chercher les factures originales d’achat de vos biens, etc. Vous aurez besoin de ses éléments concrets pendant votre déclaration de sinistre. De cette manière, votre dossier sera irréfutable et la couverture de vos dégâts sera garantie.

Quels sont les dégâts des eaux non couverts par l’assurance ?

Il existe certains détails que vous devez savoir avant de conclure un contrat d’assurance de dégâts des eaux. Il s’agit de différents cas qui ne sont pas pris en compte dans la couverture des parties ou des biens endommagés. Les dégâts liés à la condensation, à l’humidité et à la porosité en font partie. Il en est de même pour ceux qui sont relatifs à la dégradation des canalisations enterrées.

Sachez également que les dépenses de réparation ou de rénovation du bien qui est la source du dommage ne sont pas remboursables. Elles peuvent être cependant récupérées chez d’autres agences d’assurance, mais les conditions sont très complexes. Il y a, par exemple, un plafond d’indemnisation et les critères des biens ou des parties endommagés. Ce qui importe, c’est que vous connaissez votre droit avant d’entamer votre procédure.

Plomberie écologique : l’essentiel à savoir

La plomberie est une technique qui existe depuis de nombreux siècles et s’est inspirée des anciens aqueducs. Elle s’est tout simplement perfectionnée au fil...

Les avantages du chauffage au gaz naturel par rapport au fioul

Pour chauffer nos maisons, nous utilisons principalement du fioul domestique ou du gaz naturel. Selon les statistiques, l'engouement des Français sur cette première ressource...

Rénovation de toiture, précautions avant de se lancer

Comme vous le savez certainement, la toiture est une structure fondamentale qui recouvre toute la surface supérieure d’une bâtisse. Elle se doit d’être résistante,...

Quels systèmes high-tech utiliser pour réduire sa facture électrique ?

Les factures pour l’électricité constituent un facteur principal des dépenses d’argent dans les foyers. Elles peuvent toutefois être réduites de différentes manières. Outre l’option...

Procéder à l’étude de terrain avant de passer à la construction de sa maison

Tout projet de construction doit tenir compte de l'état du terrain. C'est une étape incontournable pour une meilleure réalisation des travaux. Pour ce faire,...